Entrepreneuriat au féminin : la France, 4eme pays le plus performant au monde

Home  >>  Actualité  >>  Entrepreneuriat au féminin : la France, 4eme pays le plus performant au monde

Entrepreneuriat au féminin : la France, 4eme pays le plus performant au monde

Share Button

Najat Vallaud-Belkacem – la ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports – dans un communiqué de presse du 14 juin 2014, se félicite du classement de la France en 4e position des pays les plus performants dans le monde pour l’entrepreneuriat au féminin dans le dernier baromètre établi par « Gender – Global Entrepreneurship and Development Institute ».

GEDI a réalisé son étude dans trente pays, en fonction de critères sur l’accès des femmes à l’éducation, aux cadres légaux ou encore à l’accès au capital. (L’étude de GEDI)

La ministre a également  rappelé son plan de développement de l’entrepreneuriat au féminin visant à faire progresser de 10 points le taux de femmes entrepreneures, afin d’atteindre 40% de créatrices d’entreprises d’ici 2017, en ouvrant l’accès le plus large possible à tous les dispositifs d’aide à la création/reprise d’entreprise.

Image

 

 

 

  • Le classement de la France

L’entrepreneuriat au féminin, défini comme la création et le développement d’entreprises par les femmes, a pris depuis une dizaine d’années une importance croissante dans la plupart des pays industrialisés mais aussi des pays en développement.

Le taux de création d’entreprises par les femmes dans l’Hexagone représenterait 46%, contre 71% pour les États-Unis et 85% pour l’Australie, ce qui place la France, malgré son score, parmi les pays encourageant le plus l’entrepreneuriat féminin. En cause : problèmes de financement et blocages psychologiques.

Ce rapport rappelle les principales données de la situation des femmes dans l’économie française et met notamment en relief leurs difficultés d’accès aux lieux de décision dans les entreprises. Il émet des propositions pour diminuer les freins et les obstacles au développement de l’entrepreneuriat au féminin : lutte contre les préjugés, accès à la formation continue, amélioration de l’articulation entre vie professionnelle et vie familiale, renforcement des dispositifs d’aide, garantie de l’accès aux financements.

 

  • Les 10 premiers du classement
  1. Etats unis
  2. Australie
  3. Allemagne
  4. France
  5. Mexique
  6. Royaume Unie
  7. Afrique du Sud
  8. Chine
  9. Malaisie
  10. Russie

 

  • Le profil des femmes entrepreneures en quelques chiffres (source : communiqué de presse seconde édition du baromètre des femmes entrepreneures)

L’âge moyen des femmes entrepreneures en activité depuis au moins trois ans est plus élevé que l’âge moyen des créatrices d’entreprise : 52 ans contre 48 ans. La proportion des femmes ayant choisi des activités de services pour leur entreprise (70% contre 45%) est toujours bien plus importante que dans la construction (10% contre 33

Des écarts importants existent encore entre hommes et femmes dans le monde entrepreneurial :

  • 70% citent la difficulté de concilier vie familiale et vie professionnelle,
  • 19% trouvent plus compliqué d’accéder aux marchés et à la clientèle.
  • et 16% trouvent plus difficile d’obtenir des financements.

 

  • Pour en savoir plus

Créatrice et relation au financement en France – Un article de VIVIANE DE BEAUFORT, PROFESSEUR À L’ESSEC (http://www.entrepreneure.fr/img/pdf/QUALITIQUE%20BEAUFORT.pdf)

La solution de financement innovante (www.hoolders.com)

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>