2017 : l’année de la maison connectée

2017 : l’année de la maison connectée

Share Button

A l’heure actuelle, il existe environ 15 milliards d’objets connectés et ce chiffre va probablement quadrupler d’ici 2020. Selon les spécialistes, 2017 sera un tournant pour le secteur. Les dépenses globales devraient atteindre environ 1 700 milliards de dollars pour le grand public, ce qui les rendent supérieures à celles pour les entreprises. Les startups se tournent de plus en plus vers les technologies utiles à la vie quotidienne : quelle sera la maison de 2017 ?

Evidemment, elle sera connectée de la cuisine au grenier, en passant par le poulailler. Même l’éclairage devient intelligent avec les ampoules connectées, les sols détectent les chutes et les chargeurs de téléphones font désormais partie du mobilier.

Résultat de recherche d'images pour "maison connectée"

En 2017, les objets seront intégrés à leur contexte et non seulement contrôlés à distance, mais aussi connectés entre eux :  par exemple, votre montre connectée informe votre cafetière que vous avez peu dormi et le café sera plus corsé que d’habitude. Ils ne se commandent plus uniquement grâce aux smartphones mais reconnaissent et obéissent à la voix.

Les avantages sont bien entendus multiples. Tout d’abord, le gain de temps bien sûr, ainsi que la réduction de gaspillage : d’eau par exemple, avec un pommeau de douche intelligent, mais aussi d’électricité, avec les commandes à distance, ou bien de nourriture grâce au frigo intelligeObjetconnecte.netnt, ce qui permet au passage de faire des économies.

Les nouvelles technologies offrent aussi l’économie du stress, ce qui est un luxe aujourd’hui : plus de panique si vous avez oublié de nourrir votre chat ce matin, votre gamelle connectée le fera pour vous. Il en va de même pour vos plantes ; les pots de fleur aussi sont connectés !  Plus important, si vous avez un proche malade, vous pourrez suivre sa prise de traitement via votre smartphone.

Cependant, toutes ces nouvelles technologies ont évidemment un coût, souvent assez élevé, ce qui ne séduit pas toujours le public. Un autre problème imprévu des objets connectés est leur alimentation : de par la nature même de l’objet, on ne peut pas toujours les brancher, et dans ce cas-là il faudra penser à recharger la batterie ou à changer les piles !

Enfin, la plupart de ces objets collectent des datas, ce qui soulève toujours le même problème : où sont-elles stockées, et surtout qui y a accès ?

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>