Qui est Mounir Mahjoubi, le nouveau secrétaire d’Etat au numérique ?

Qui est Mounir Mahjoubi, le nouveau secrétaire d’Etat au numérique ?

Share Button

Il est le plus jeune membre du gouvernement. A seulement 33 ans, Mounir Mahjoubi est nommé secrétaire d’Etat au numérique. Mounir a grandi dans le XIIe arrondissement au sein d’une famille ouvrière originaire du Maroc. Un enfant qui tombe très vite dans la nouveauté qu’est Internet à l’époque. A l’âge de 16 ans, il occupe un job d’étudiant chez Club Internet les week-ends, en parallèle de son lycée et de ses études supérieures.

Politiquement ancré à gauche, Mounir Mahjoubi a été délégué syndical CFDT lorsqu’il a travaillé un temps chez Club internet en tant que technicien réseau au centre d’appel et rejoint le Parti Socialiste alors âgé de 18 ans. Après avoir été encarté au Parti socialiste pendant quelques années, il contribuera à la mise en place du mouvement de la Ségosphère lors de la campagne présidentielle de 2007. Il s’éloignera par la suite du militantisme. Il est nommé par François Hollande en Février 2016 président du Conseil national du numérique, poste qu’il quittera en Janvier 2017 pour rejoindre la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron en tant que conseiller « stratégie numérique ».

0687424844ad43a2dfa4c4cf7c6be55d

Mounir Mahjoubi a l’âme d’un entrepreneur. Outre ses activités politiques et consultatives, ce dernier a aussi touché au monde de l’entrepreneuriat avec La Ruche Qui Dit Oui !, une startup qu’il a cofondée dans le secteur de l’économie collaborative, BETC Digital, une agence dont il est devenu le directeur général adjoint, LeBridge, un réseau dédié à l’écosystème européen de startups, et a fondé en 2016 French Bureau, un studio d’innovation dédié aux grands groupes.

Pilotant la campagne numérique du candidat d’En marche !, Mounir Mahjoubi gère le site d’Emmanuel Macron, son compte Twitter, pare aux piratages informatiques… Et tout ça avec brio, ce qui fait de lui un rouage important de l’équipe d’Emmanuel Macron. Du coup, il est investi pour les législatives sous l’étiquette La République en marche dans la 16ème circonscription de Paris.

cover-r4x3w1000-591d81e69489c-000-oj5ht

Dans la continuité du Conseil national du numérique qu’il a présidé pendant un an, Mounir Mahjoubi compte aider « les TPE-PME à se transformer », dans la mesure où elles représentent « 40 % de l’emploi » en France. La transformation de l’Etat est également au cœur de son projet car d’après lui, « il faut numériser toutes les démarches administratives ». Mounir Mahjoubi compte remettre dans les prochaines semaines une stratégie sur « l’Etat plateforme », qui doit permettre à chaque administration de développer facilement de nouveaux services. Et de souligner le manque de compétences numériques au sein de la machine étatique.

Mounir Mahjoubi espère présenter une « roadmap complète et engagée » dans le mois qui vient, avec l’ambition de « créer une pensée en avance, pratique et utile ». Il déclare aussi vouloir faire de “la cyberdéfense et de la cybersécurité une priorité de notre sécurité nationale”. Mais pour cela, il faudra gagner son siège de député aux prochaines législatives.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>