Les start-ups ont aussi à gagner à s’implanter ailleurs qu’à Paris

Les start-ups ont aussi à gagner à s’implanter ailleurs qu’à Paris

Share Button

L’avenir de l’entreprise dépend de la motivation et de l’implication des porteurs de projet, mais aussi du lieu où cette start-up est développée. Dans cette optique, les start-uppeurs n’hésitent plus à se développer en dehors de Paris, et avec succès.

start up région

Ce que soulignent tous les entrepreneurs qui ont fait le choix de décentraliser l’activité de leur entreprise, c’est évidemment une qualité de vie d’un tout autre niveau que ce que vivent les Parisiens. Chaque région française bénéficie d’une renommée internationale, comme la Bourgogne pour les vins par exemple, ce qui permet d’ouvrir des portes. Si le besoin se fait de venir sur Paris, le réseau SNCF ou même l’avion rendent Paris accessible rapidement, permettant de faire l’aller-retour dans la journée. Cela permet ainsi de rester connecté à l’écosystème parisien tout en bénéficiant d’une qualité de vie tout autre et de loyers bien moins chers, que demander de plus ?

Des recrutements à long terme
Autre avantage de taille : le recrutement de talents y est très différent de ce qui se pratique à Paris. Pour les salariés, rejoindre l’entreprise et centrer leur vie à Dijon ou La Rochelle procède d’un véritable choix de vie, ce qui les ancre plus durablement à la fois dans la région et dans l’entreprise. Pas question de céder aux sirènes des chasseurs de tête parisiens quelques mois après leur embauche, après avoir convaincu conjoint(e) et enfants de faire le grand saut. C’est également une opportunité à saisir pour les talents locaux. Nombre de stage et de poste sont ainsi à pourvoir, avec des profils très qualifiés. Le but étant qu’à la fin, cela débouche sur un CDI.

Les investisseurs sont partout
Côté business, la peur de ne pas trouver en région, selon le terme à la mode, un « écosystème » aussi performant que dans la sphère parisienne persiste un peu. A tort. Aujourd’hui, par exemple, pas besoin d’être à Paris pour être repéré par des investisseurs. Ils vont chercher les bons projets, où qu’ils soient. Les investisseurs se déplacent, viennent rencontrer une belle start-up dans une grande ville, et en profitent pour voir d’autres jeunes pouces. Et puis, il existe aussi de nombreux fonds régionaux. Ainsi que des événements dédiés à l’investissement, des salons tels que le Sido ou BioVision par exemple qui attire des investisseurs français et étrangers.

Quelques obstacles à surmonter
Evidemment, il reste quelques obstacles à surmonter : les recrutements à l’international sont parfois un peu plus compliqués à gérer, les étrangers réduisant trop souvent la France à sa seule capitale et les partenariats sont parfois plus facile à nouer sur Paris. Mais une start-up nation ne peut se résumer à l’écosystème d’une seule ville, aussi dynamique qu’elle soit et les startups qui parient sur l’essor de nouveaux centres entrepreneuriaux sont de plus en plus nombreuses.

Ainsi, il ne faut pas hésiter à s’implanter ailleurs qu’à Paris. Les régions ont leurs avantages et l’écosystème start-up se développe et les relais en région sont de plus en plus nombreux.

Maddyness

L’Express

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>