L’innovation européenne se porte bien.

C’est ce qui ressort du rapport annuel 2017 de l’Office européen des brevets (OEB) publié mercredi 7 mars 2018.

L’OEB a reçu 166.000 demandes de brevets européens en 2017, soit une hausse de 3,9% par rapport à l’année précédente.

Après son voisin allemand et ses 25.490 demandes de brevets, la France est le 2ème pays européen le plus actif dans le dépôt de brevets, avec 10.559 demandes en 2017. 

Dans son communiqué, l’OEB a commenté que « la France renoue ainsi avec la croissance, après un léger repli de 2016 (-2,4 %), ce qui constitue un signe encourageant pour l’innovation dans un contexte d’embellie globale de l’économie hexagonale. »

Fort d’un « portefeuille d’innovation très diversifié », la France brille particulièrement dans les domaines des transports et du médical, observe l’OEB.

Parmi le top-100 des déposants de brevets français, on retrouve notamment Valeo, PSA, Orange, L’Oréal ou encore le CNRS.

Voici les 21 entreprises et organismes français qui ont déposé le plus de brevets en 2017 (par ordre croissant), selon les données de l’OEB.

21. IFP Energies Nouvelles — 107

20. Schneider Electric — 120

19. Orange — 121

18. Air Liquide — 123

Air Liquide

17. Alstom — 128

16. Total — 135

15. Centre national de la recherche scientifique (CNRS) — 154

CNRS

14. Essilor — 178

13. Arkema Group — 187

12. Thales — 198

Thales

11. Renault — 240

10. L’Oréal — 249

9. Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) — 266

8. Groupe PSA — 269

7. Michelin — 275

6. Saint-Gobain — 321

5. Safran — 364

4. Sanofi — 393

3. Technicolor — 509

2. Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives — 544

1. Valeo — 770