La situation de l’écosystème français des start-up en un coup d’oeil

Home  >>  Actualité  >>  La situation de l’écosystème français des start-up en un coup d’oeil

La situation de l’écosystème français des start-up en un coup d’oeil

Share Button

Voilà un utile pense-bête réalisé par le cabinet Keyrus. Ce dernier publie une infographie recensant les chiffres-clés de l’écosystème start-up français. On y retrouve des informations sur l’intervention publique et privée, et les types de start-up qui se développent. Un regret ? Davantage d’informations sur l’intervention des grandes entreprises dans l’écosystème aurait été le bienvenu.

La situation de l'écosystème français des start-up en un coup d'oeil
L’incubateur Player accueille des star-ups.© Pascal Guittet

La France, une start-up nation ? La start-up nation européenne par excellence. Les déclarations se suivent et se succèdent mais quels sont les faits ? Le cabinet de conseil Keyrus publie une infographie de synthèse qui aide à remettre en perspective les ambitions, les actions et les résultats en la matière.

On y retrouve notamment le poids réel de l’action publique, via un plan de 57 milliards d’investissements sur 5 ans, soit donc un peu plus de 10 milliards par an, et 1,3 milliard d’aides et subventions apportées par Bpifrance.

 

ET À LA FIN CE N’EST PAS L’ALLEMAGNE QUI GAGNE (POUR UNE FOIS)

Si l’on compare aux 2,6 milliards d’euros recueillis via des levées des fonds en 2017, en la matière, la France fait (une fois n’est pas coutume) mieux que l’Allemagne. Mais le Royaume-Uni reste le leader. S’il doit y avoir un effet Brexit, il n’est pas encore patent pour les investisseurs qui cherchent des jeunes pousses.

En ce qui concerne les inégalités territoriales, l’économie numérique française ne fait pas franchement exception. On découvre avec étonnement le poids prédominant de la région Ile-de-France. 77 % des montants investis l’ont été dans la région francillienne. Avec un rapport de presque 1 à 20, on trouve derrière la région Auvergne Rhône-Alpes où 105 millions d’euros ont été investis et la région Provence Alpes Côte d’Azur avec 102 millions d’euros. A titre de comparaison 1,9 milliard ont été investis en Ile-de-France.

Autre enseignement : les fintechs sont le secteur où le plus d’argent est investi, suivi par le retail et les medtech. Notons toutefois que la catégorie fourre-tout « Autres » arrive en tête et ne laisse pas présager une politique de spécialisation des start-up made in France.

 

Source : https://www.usine-digitale.fr/editorial/infographie-keyrus-revele-la-situation-de-l-ecosysteme-numerique-francais.N692604

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>